Impressions du fond des bois

05 décembre 2017

Neige

17_12_03_DSC_2170_stitchm

La neige a pris possession de la montagne

dans son habit de glace elle attire irrésistiblement

nappée de nuées amies qui masquent l'abime immense

que l'âme frôle avec délice et dont il pourrait bien s'éprendre.

 

Vercors, Croix des Ramées, 1632m, dimanche 3 décembre 2017, 11h10

La montagne était belle ce week-end, mais en Chartreuse.aussi cruelle.

 

Posté par ZAC38 à 23:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


04 décembre 2017

Escapade au Puy de Dôme et carnets de voyages

Deux jours à Clermont-Ferrand pour découvrir l'étonnant salon du carnet de voyage. Ambiance sympa et une multitude d'approches, de l'artiste voyageur au voyageur artiste... Beaucoup de passions.

Week-end froid et nuageux sur l'Auvergne, mais tout de même, un petit matin de répit. Il y a au sommet du Puy de dôme une webcam bien pratique pour juger de l'opportunité ou pas de se lever tôt.

Si le samedi matin, le verdict fut de rester au chaud, le dimanche, contre l'avis de la météo, la camera montrait les lumières de la ville et un bout de ciel dans la nuit. Alors pas d'hésitation, réveil à 6h00 pour une escapade matinale, avant le petit-déjeuner.

Le doute s'installe à la montée, la montagne est couverte de givre et les nuées pressées par le vent turbulent ont déjà avalées le volcan.

Le puy est désert. Enfin pas tout à fait puisque nous croiserons un inattendu tichodrome échelette sur les rares falaises de laves qui bordent le chemin. Deux trailers pressés aussi.

Arrivés sous le sommet (1465 m), L’émetteur est à peine visible et  l'ambiance est polaire, on abandonne l'espoir d'un lever de soleil.

17_11_19_DSC_2034_01

Et puis, comme souvent, il se passe quelque chose. La nuée s'évapore, s'effiloche. Le vent violent joue avec les nues, on pourrait se croire au milieu des cirrus.

17_11_19_DSC_2095m

Une leçon d'aérologie. Mais le professeur est difficile à suivre tant le froid est mordant. Le temple de Mercure ne bronche pas. Le lieu est aménagé pour la foule des touristes. Une bonne raison de monter ici avant le premier tramway.

Pendant ce temps, la chaine des puys apparait et prend quelques timides couleurs.

17_11_19_DSC_2072_stitch3m

Au Nord, le beau puy Pariou (1164m), et juste derrière le puy des Goules. A gauche, les puys Chaumont, des Gouttes et Chopines. Bien d'autres encore plus petits.

 Au Sud, plus modestes et couverts de forêts, les puys des Grosmanaux, de Salomon et de Besace, vus du confortable chemin qui monte depuis le col de Ceyssat. 17_11_19_DSC_2102m_01

9h déjà. Vite redescendre vers la ville (390 m) et sa cathédrale de lave noire perdue dans la brume, pour un bon petit déjeuner et une journée avec les « carnettistes ».

 

Clermont-Ferrand, salon du carnet de voyage et escapade au Puy de Dôme, samedi 18 et dimanche 19 novembre 2017

A découvrir: La revue des carnets de voyage: Bouts du Monde

Pour se loger au cœur de la ville, les belles chambres du B&B la-tour-de-Grégoire

 

Posté par ZAC38 à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2017

La cabane du Berger sous l'œil du Rocher du Midi

17_11_11_DSC_1793_stitchm

Le Rocher du Midi, 1993 m, bel éperon de calcaire urgonien, domine le plateau des Petites-Roches au droit de Saint-Hilaire du Touvet. A son pied, la cabane du Berger (1520m), bien abritée sous son rocher (*), est célèbre dans la région. But de balade facile au-dessus des anciens sanatoriums et superbe belvédère face à la chaine de Belledonne. 

Les nuages omniprésents ce jour-là nous ont laissé apercevoir les falaises quelques instants avant de se refermer bien vite. Deux minutes plus tard, nous étions au cœur d'une averse de neige. Belle ambiance.

Saint-Hilaire du Touvet, samedi 11 novembre 2017, 11h45

Ps : Voici ce que nous dit Bruno Guirimand en 1978 dans son ouvrage «Petites roches-sentiers d’histoire»:

« Au-dessus de l’établissement de cure le sentier se poursuit à travers bois en direction de la falaise, pour les anciens c’était le chemin de la greppa : la racine pré-indo-européenne grapp signifie en effet rocher. Sans âge mais souvent reconstruite au cours des siècles, la Cabane du Berger, petit refuge de gardiens de transhumants sert aujourd’hui de base de départ aux varappeurs qui partent vers les Neufs Cheminées ou les Rochers du midi.

(*) Ce secteur est couvert d'ouvrages paravalanches. Malgré cela, le centre hospitalier qui se trouve dans l’axe de la montagne a dû être abandonné et sera bientôt détruit, car trop exposé aux chutes de pierres et aux avalanches, combat de toujours pour les habitants du plateau. Voir ici la belle vidéo d'Olivier Mansiot qui montre l'ampleur des bâtiments, chargés d'histoire(s).

 

Posté par ZAC38 à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2017

Singulier Grand Serre

17_11_12_DSC_1931_stitchm2

Le Grand-Serre est une montagne singulière. Témoin du passage de l'Empereur lors de son retour de l'île d'Elbe, elle porte en souvenir sur l'épaule le tatouage d'un aigle impérial (un mystère, voir ici!). Mais voilà que depuis quelques années, une cicatrice en Z orne son front, comme le petit magicien de Poudlard, souvenir de qui vous savez... Une surprenante piste pour accéder à la bergerie qui se trouve sur sa crête dit-on... Un peu plus au sud, juste sous le sommet (2141m), d'étranges personnages aimant tirer tout droit dans « l'pentu », se retrouvent chaque mois de septembre, pour se mesurer sur son kilomètre vertical et boire du Yogi-tea… Mystique tout ça !

Ce jour de novembre, une lumière de fin du monde et un vent tempétueux baignait ce singulier mont.

Le Grand Serre face Ouest, vu depuis le chalet de l'AS (Conest), Matheysine, Dimanche 12 novembre 2017 16h45.

 

 

 

 

Posté par ZAC38 à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2017

Mauvais temps sur la Peyrouse et Beauregard, le Conest

Mauvais temps sur la montagne du Conest.

17_11_12_DSC_1888m

La pluie a remplacé la neige qui ne résiste que dans les creux du relief. Le passage répété des troupeaux (de vaches) sur l'alpage a créé des sentes qui soulignent le relief sous le sommet de Beauregard (1632m).

Journée grise et ciel menaçant. Le vent déchire pourtant les nuages et le soleil en profite pour glisser quelques rayons par l'échancrure. Le temps d'un instant, la Peyrouse, 1710m, sommet du massif, prend des couleurs.

17_11_12_DSC_1910_stitchrm

Moment éphémère car quelques petites minutes plus tard, la pluie reprend la main. Le soir ce sera la tempête annoncée.

Dimanche 12 novembre 2017, Alpage du Conest par le chalet de l'As.

Quelques infos sur cette belle montagne "à vache" ici :La montagne du Conest, ou Connex pour certains et Geloalp.

 

 

 

 

 

Posté par ZAC38 à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 novembre 2017

La petite boréale et le Grand Tabuc

Le glacier du Grand Tabuc agonise tout là-haut, sur son verrou, au fond de la vallée. Cette fois, il a abandonné pour de bon son vallon glaciaire au réchauffement climatique.

17_10_29_DSC_1662_stitch

Les mélèzes prennent petit à petit la place. Ils grandissent patiemment en s'accrochant sur les éboulis.

Seul signe de vie perceptible dans la montagne en cette fin de matinée, un joyeux groupe de mésanges boréales qui se poursuivent bruyamment dans le mélézin naissant.

17_10_29_DSC_1644rm

Une chance pour ce jeune arbre. Celle-ci a peut-être mangé la chenille (ou l'araignée?) qui tissait son nid avec ses aiguilles, débarrassant ainsi l'arbre d'un parasite. Peut-être était-ce la tordeuse du mélèze qui martyrise régulièrement les forêts des Hautes Alpes?

 

Vallon du Grand Tabuc, 2000 m. Monêtier les Bains, dimanche 29 octobre 2017

Posté par ZAC38 à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2017

La Barre des Ecrins au réveil

Un géant au réveil sort de la nuit. Il est le premier à capter la lumière du jour, enroulé dans sa cape de glace.

Le ciel en rosit.

A ses pieds, sa cour de sommets encore endormie peine à sortir de l’ombre. L’air est pur et vif, le froid pince fort, mais le très éphémère moment est précieux. J’aime bien m’en souvenir.

17_10_29_DSC_1563m

Barre et dôme des Ecrins (4102m et  4015m), le glacier Blanc. A droite du Dôme, Roche Faurio (3730m), puis vers la gauche ses arêtes et son col (3376m). Encore à gauche, les crêtes du glacier Blanc.

Au premier plan la belle pyramide de Laurichard (2772m), un peu derrière à gauche, la longue arête qui monte vers le Pic Ouest du Combeynot.

Dimanche 29 octobre 2017, à 2515m, un peu en dessous du col du Galibier. 7h02 heure d’hiver (changement d’heure ce jour-là).

Posté par ZAC38 à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2017

Le cincle, le poisson et la Clarée

C'est sur les bords de la Clarée, une fin d'après-midi d'automne, que nous nous sommes rencontrés. Je l'ai aperçu en franchissant le pont. Il nous a survolés et s'est posé dans un coude de la rivière situé juste en amont.

17_10_28_DSC_1237m

Intrigué, je l'ai suivi.

Tout à sa pêche, il n'a pas trop fait cas de ma présence.

Je m'étonnais de le voir attraper un petit poisson, où d'habitude, c'est plutôt une larve ou un vers qu'il remonte de ses plongées.

Je m'en ouvrais à lui.

Il me confirma qu'il aimait bien mettre de temps en temps un alevin à son menu.

Je lui confiais que, pas plus tard que la veille au soir, l'on s'était nous aussi régalés de hareng marinés avec les amis, et lui vantait le goût extraordinaire de ces poissons fumés et de cette sauce salé-sucré dont les scandinaves ont le secret. Souvenirs d'un récent voyage septentrional.

 17_10_28_DSC_1506_01rm

Il me confia que lui, les poissons, il les préférait nature, ce que je comprends tout à fait.

Je lui demandais si ça n'était pas trop lourd à digérer. Il m'affirma que non, et me fit la démonstration d'un gobage en règle en avalant sa proie, tête la première, sans trop de difficultés.

Cincle au poisson

 Sympathique, il m'invita ensuite à le suivre car il voulait encore prendre un ver ou deux.

Je déclinais, car je devais prendre le volant pour rentrer…Lui aussi me salua en s’envolant.

En fait, pour être honnête, ça c’est pas tout à fait passé comme ça.

Mais il était bien sympa ce cincle plongeur "pêcheur".

 

Vallée de la Clarée, samedi 28 octobre 2017, 1860m, 18h10

 

Posté par ZAC38 à 21:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 novembre 2017

Tout petit au pied du pli ou la charnière des Gardioles

En arrivant au premier lac des Gardioles, au dessus de la vallée de la Clarée, on est frappé par cet énorme verrou rocheux derrière lequel les eaux du lac commencent à se figer pour le long hiver. A première vue, cela ressemble à un verrou longtemps poli par le lent mouvement d'un glacier. Mais à bien regarder, ça ne colle pas et cela s'apparente plus à un énorme pli tectonique.

17_10_28_DSC_1356_stitchm2Au-delà du lac, la vallée de la Clarée, les crêtes du massifs des Cerces (Chardonnet) et au loin, le Pelvoux, l'Ailefroide et les Ecrins.

L'explication, c'est bien entendu sur le site de M. Gidon, Geolalp, qu'on peut la trouver. Il s'agit de la charnière d'un anticlinal "déversé" vers l'Est. En gros, un des plis des bancs de grés dont est constituée la montagne de part et d'autre de la vallée de la Clarée, au droit de Fontcouverte. On retrouve d'ailleurs de l'autre côté de la Clarée une autre charnière bien visible aux jumelles, au-dessus du refuge et du lac du Chardonnet (voir la coupe géologique ci-dessous, empruntée à Géol-alp).

Geolalp_Foncouverte_GardiolesC'est sans doute à cette configuration géologique que l'on doit la belle succession de lacs sur ce versant Est de la vallée : Laramon (2359m), Serpent (2448m), Gardioles (2660m) !

Devant la taille de cette couche de grés plissée, sa belle forme régulière et sa peau craquelée, on peut tenter de se faire une petite idée des forces colossales en jeux lors de l'érection de nos montagnes... c’est vertigineux !

17_10_28_DSC_1384

Au pied du pli, on se sent tout petit ! (*)

Sous les crêtes des Gardioles, Vallée de la Clarée, samedi 28 octobre 2017

(*) Bon ok, surtout moi avec mon 1,60m, en cours de tassement...:)

Posté par ZAC38 à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 novembre 2017

Un morceau de Cerces

L'univers minéral des Cerces. Ici à droite, la Pointe des Cerces, 3097m, à gauche, la pointe des Béraudes, 2837m. Du marbre en plaquettes nous apprend M. Gidon !

Au milieu un col en demi-lune presque parfait qui donne bien envie d'y aller voir. C'est le seuil du lac des Béraudes, 2504m, dominé par la crête des Moutouzes, 2862 m.

17_10_28_DSC_1280

Massif des Cerces, Vallée de la Clarée, samedi 28 octobre 2017. Depuis La Replate 2291m, au-dessus du refuge du Ricou.

Posté par ZAC38 à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :