Impressions du fond des bois

18 septembre 2016

"Une étincelle tombée de la pleine lune"

16_08_25_DSC_3289_01rm

« En nos climats, peu d’insectes rivalisent de renommée populaire avec le ver luisant, la curieuse bestiole qui pour célébrer ses petites joies de la vie, s’allume un phare au bout du ventre. Qui ne le connait au moins de nom ? Dans les chaudes soirées de l’été, qui ne l’a vu errer parmi les herbages pareille une étincelle tombée de la pleine lune ? »

C’est ainsi qu’Henry Fabre présente, à sa délicieuse façon, Lampyris Noctituca, notre vers luisant, qui n’est pas un vers d’ailleurs ! Il nous rappelle ensuite que notre petit lampion des jardins se nourrit d’escargots !

Pour savoir l’essentiel, ce site est sympa : La nature de près.

Il s’agit sur cette image de la femelle, qui est la plus bioluminescente. Elle se signale ainsi aux mâles qui, eux, ont des ailes et recherchent depuis les cieux quelques étincelles dans les prés !

Seyssinet, 25 août 2016, 22h22, par une chaude nuit d’été.

Source : Souvenirs entomologiques – II, collection Bouquins – Robert Laffont, p 1071

Posté par ZAC38 à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 septembre 2016

La foire aux bestiaux du Monêtier

Ce week-end se tenait la 29eme édition de la foire aux bestiaux du Monêtier les Bains. Animation pour la ville mais surtout une journée importante pour les éleveurs de la vallée et des alpages haut-alpins, puisque c'est en partie là qu'ils vont toucher le fruit de leur travail de plusieurs années.

Les éleveurs vendent des vaches qu'ils ont soigné pendant 3 ans et qui vont, pour la plupart, partir faire du lait pour les fromages des deux Savoie principalement, et d'autres régions de France ou d'Italie. Quelques détails en cliquant ici, avec l'ambiance en prime!

Belle ambiance au petit matin, les bêtes arrivent d'un peu partout au son des clarines, directement de l'alpage quelques fois. Petit à petit les champs se remplissent sans qu'on s'en aperçoive. Les cloches sonnent à tout va, fond sonore de la journée.

16_09_10_DSC_3414_stitch

Il a fait beau ces derniers jours dans la montagne, les vaches sont propres et belles. Ci-dessous, un petit brin de toilette quand même pour cette Abondance, à grands coups d’une large langue.

16_09_10_DSC_3508rmLa foire c'est, sans doute depuis la nuit des temps, l'occasion pour les montagnards de se rencontrer, on vient en famille ou entre copains, éleveurs, acheteurs, maquignons ou curieux. Tout le monde se connait (enfin tous sauf nous touristes et photographes, hélas...).

16_09_10_DSC_3422mLe marché s'anime progressivement avec la montée du soleil au-dessus des crêtes des Cerces.

16_09_10_DSC_3454rm2

On aimerait comprendre les codes, mais s'est pas simple. Un éleveur sympa nous explique un peu. Principalement des races Abondance (ci-dessus) et Tarentaises (ci-dessous) (on appelle ces dernières aussi Tarines). Des vaches de 3 ans, pleines (inséminées). Comment reconnaitre les plus belles...
Quelques fois, les acheteurs rachètent des bêtes qu'ils ont vendu trois ans plus tôt, pour conserver la race... Les difficultés des éleveurs, comme partout, les prix à la baisse, le terrain trop cher dans la vallée, à cause du ski...Les jeunes qui ne suivront pas...

16_09_10_DSC_3465rm2

Ça discute dur, les acheteurs font le tour des lots, regardent, discutent encore.

16_09_10_DSC_3612m_01

Et puis, comme avant, on se tape encore dans la main, on échange des petits papiers. Marché conclut ?

Un peu plus tard, la buvette, la remise des prix du concours de race et la pesée du mouton (ouf, on a seulement faillit gagner...).

16_09_10_DSC_3493_stitch

Très belle journée, sous le soleil (trop chaud) de ce mois de septembre. Tout là-haut au-dessus de la vallée, petits points dans la montagne, les bêtes sont encore dans les alpages. L'année prochaine se sera peut-être leur tour de se faire belles pour la foire...

 

Le-Monêtier-les-Bains, le 10 septembre 2016 ; 29eme foire aux bestiaux.

Ici un lien vers un site dédié aux races bovines des massifs montagnards de France. Instructif!

 

Posté par ZAC38 à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2016

Un château en Ecosse, ambiance au Duart castle

Pour finir cette série Ecossaise, il fallait bien un château. Il y en a plusieurs sur l'île de Mull, ce sont les images de Duart Castle, un soir de mauvais temps que je retiendrais, parmi d'autres. 

 DSC_2474_Pano_m

Il a quand même de l'allure sur sa pointe rocheuse, il fallait bien ça pour le fief du clan des Mc Lean.

 DSC_2509

Depuis la presqu'île, le ciel couvert laisse passer, côté Ouest, un peu de lumière crépusculaire, il pleut et la nuit tombe pour de bon, il y a du vent et quelques midges, il y a ... une belle ambiance,

DSC_2506met une biche, qui depuis la berge nous regarde.

 

 Duart castle, Craignure, île de Mull, Ecosse, le 6 aout 2016

Outre la belle ambiance de ce site (à voir si possible par mauvais temps, mais on n’a pas toujours cette chance...), la visite de château est bien sympa. Rétrospective sur l'immense clan des Mc Lean. A ne pas rater la petite cafétéria (tea room), pas trop cher, de bons produits et comme souvent dans les monuments historiques du Royaume Uni, c'est très convivial. Dommage également de rater les jardins du château voisin, Torosay Castle.

 

 

Posté par ZAC38 à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 septembre 2016

Le Puffin, les îles et leurs ferrys - Ecosse 2016

Pour nous touristes, les ferrys sont un moyen agréable de voyager durant nos (trop courtes) vacances, à la recherche de nouveaux horizons et de nature sauvage... Pour les îliens, le ferry est vital. Cordon ombilical avec le reste du monde, tout ou presque passe par eux. 

DSC_2458

Les ferrys des îles Hébrides (de la compagnie Caledoniane Mac Brayne), se sont montrés impeccablement rodés durant notre séjour (même si la tempête des 7 et 8 aout, inhabituelle à cette période a conduit à l'interruption du trafic durant une bonne journée...). Tiens, la photo ci-dessus a été prise au soir du 6, à l'arrivée de la dépression en question, (ici arrivée sur Craignure (île de Mull) depuis Oban, image prise depuis le camping... 2 nuits de tempêtes sous la tente, mais de belles lumières durant la journée...).

Sur les ferrys donc, pas trop de mal à distinguer les touristes des îliens.

On voyage seul, le regard tourné vers l'inconnu (traversée Argyl - île d'Arran),

DSC_2806

ou en famille (traversée Oban- Craignure (île de Mull)).

DSC_1519

D'une manière générale, ceux qui restent sur le pont, ce sont les touristes....

DSC_1521_stitch

Il y a les « grandes » traversées, comme ci-dessous entre Brodick (île d'Arran) et Ardrossan, sur le continent, 45 minutes mais à belle allure.

DSC_3055rm

Les traversées plus réduites, ici entre la péninsule d'Argyl et l'île d'Arran, 30mn mais à petite vitesse (le ferry, c'est le petit point en haut à gauche, vu depuis le port de Lockranza). 

DSC_3000rm3b

Et les petites traversées, comme ici, entre Mull et Iona, un peu plus d'un kilomètre en un quart d'heure et un moteur poussif qui a du mal à contrer le courant du Sound of Iona.

DSC_2354A chaque départ de l'île, ce sont les au revoir de la main et les petits signes vers les insulaires, ceux qui restent. Sur Iona, le bateau commence la journée tôt, pour assurer le transport scolaire.

Et puis un jour, il faut bien finir par partir. Quitter l'île...

DSC_3046rm

 

Ca fait quelque chose quand même... surtout que ça sent la fin des vacances !

DSC_3058rm

Dernier cadeau durant notre dernière traversée, avec deux dauphins aperçus une fraction de seconde et les guillemots à miroir posés en pleine mer,  ce puffin des anglais ! Une chance !

J'aime bien les traversées en ferry, il y a toujours mille choses à voir !

 

Ecosse, îles de Mull et d'Arran, du 2 au 10 août 2016

Posté par ZAC38 à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2016

Phoque ou loutre, loutres ou phoques ?

Beaucoup de phoques visibles un peu partout sur les côtes des îles Hébrides, paraissant sur un rocher au large, pêchant ou faisant la bouteille, à bonne distance de la côte. 

De temps à autre, on croise quelques individus un peu plus curieux, qui se rapprochent du rivage, comme ici un phoque commun (ou veau marin (Phoca vitulina)) en train de pêcher à proximité de la bande d'algues côtière (île de Mull, près de Craignure),

DSC_2468m

ou celui-là (également un phoque commun), qui s'est posé sur un rocher à la marée descendante, à la tombée de la nuit (île d'Arran, en dessous de Brodick castle).

DSC_2844rm

Plus difficile à voir (enfin pour nous), les loutres nous ferons un cadeau le jour de notre départ (loutre d'Europe (Lutra lutra)), en nous offrant une belle et longue partie de pêche dans la baie de Catacol (île d'Arran), pas trop loin du rivage. De très loin, j'ai pensé d'abord voir un phoque, un petit point noir sur l'eau... mais sa manière de se déplacer ne collait pas vraiment. Nous nous sommes donc rapprochés en voiture. Un nouveau coup de jumelles pour s'apercevoir qu'il s'agissait non pas d'un phoque mais d'une loutre : Sourire !
Au premier plan, à droite, un huitrier-pie, bec sous l'aile et unijambiste.

DSC_2967rm3_01

Deux loutres en fait ! Elles n'apparaissaient jamais ensemble, pêchant dans la même zone, mais elles ont fini par s'éloigner et il est devenu évident qu'il ne pouvait s'agir d'un seul individu. Lorsque nous les avons laissées, elles s'étaient montrées ensemble quelques instants pour souffler, avant de reprendre leur pêche, intensive...

Loutres_Arran_Ecosse_08_2016

Pas loin d'une heure d'observation, de 9h30 à 10 h30 du matin, on a adoré (tout comme les midges, qui nous ont adoré !). Des images pas extraordinaires mais un moment pas ordinaire…

Phoques et loutres sont des sujets de prédilection pour le sculpteur Marvin Elliott dont le minuscule atelier se trouve face au petit port de Corie sur la côte Nord de l'île d'Arran. De superbes sculptures (son site web ici), dont des mammifères marins, un petit atelier bien sympa, couvert de dessins et de modèles en bois.

 DSC_3021m

Un univers qui nous a rappelé, en miniature, un peu de l'ambiance de l'atelier de Robert Hainard. Outre ses belles sculptures originales, Marvin propose également des moulages, en bronze et résine, sympas et abordables.

Nous n'avons malheureusement pas vu son phoque en bois perché sur un rocher, quelque part sur le front de mer de Corie (à moins qu'il ait vraiment disparu depuis). Celui de la photo plus haut dans le message était bien fait de chair et d'os....! 

 

Ecosse, îles de Mull et d’Arran, du 2 au 10 août 2016

Ps: Photos pas mal recadrées, mais mammifères pas dérangés... :)

Posté par ZAC38 à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


31 août 2016

Les clôtures, les oiseaux, la barrière et le poète.

Caractéristique très marquée en Ecosse : On peut aller un peu où l'on veut à condition d'ouvrir et de refermer soigneusement bon nombre de barrières. C'est pour nous un peu surprenant au début puisqu'on hésite souvent chez nous à franchir une propriété qui se veut privée, mais logique finalement chez nos amis écossais puisque la lande est quadrillée pour le pâturage des innombrables moutons et autres vaches des Highlands (ou d'ailleurs).  

DSC_2087Ici, l'extrémité Nord de Iona.

 

Bon nombre d'oiseaux profitent des perchoirs que leurs offrent murets, grillages et barbelés. Par exemple, de nouveau notre ami le pipit farlouse,

DSC_1973rm

ou la bergeronnette grise, deux images prises sur Iona. Moi photographe … :), je profite du côté graphique de la chose ! 

DSC_2267m

Au bout d'un moment, ouvrir et refermer moult barrières a bien un côté un peu fastidieux, mais l'on peut tomber sur un (ou une) gentle(wo)man farmer poète. Et là ça donne carrément le sourire.

Surprise dans un petit coin de paradis perdu au bout d'une route étroite, cette barrière donne accès à trois maisons et à de jolis petits fjords situés sur l'île de Mull, face à l'ile de Iona.

DSC_2393Réjouissant non ?

Ecosse, île de Iona et Fionnphort (île de Mull), les 5 et 6 août 2016

Posté par ZAC38 à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 août 2016

Les cerfs de Mull et d'Arran - Ecosse

Pour changer un peu de la gente aillée, un petit focus sur les cerfs (red deer) rencontrés sur les îles des Hébrides intérieures,  Mull et Arran. J'avais le souvenir d'un voyage précédent dans les Highlands où les cerfs, mâles et femelles étaient visibles à tout moment de la journée, ou presque. Cette année sur les îles, point de cela, il fallait attendre la tombée de la nuit pour les voir se rapprocher des routes et chemins.

Durant la journée, c'est aux jumelles que l'on pouvait (difficilement) apercevoir les hardes, au loin sur les crêtes inaccessibles (si la lande semble accueillante vue comme ça, le piéton apprend bien vite que ce terrain est un piège spongieux et peu praticable au bipède mal acclimaté... sans parler des midges !). Ils sont donc tranquilles, loin des hommes, sur leurs promontoires (ou dans les forêts) et c'est tant mieux.

DSC_2453rm2

C'est le soir venu donc, que l'on peut avoir la chance et le plaisir de les observer à loisir et de pas trop loin, comme ici dans le Glen More (Mull).

DSC_2757rm

Pour l'ambiance: La vallée et la route de Glen More

DSC_2768_stitch

Tombées de nuit :

DSC_2490m

Très peu de lumière, mais ça j'aime bien, même si le résultat n'est pas très académique. Ensuite trois cas de figures se présentent :
- Il pleut franchement, on se mouille donc, mais il n'y a pas de midges,
- Il ne pleut pas, super ! Mais on est assaillit par les midges,
- Il pleut un peu, on se mouille juste un peu et on est juste un peu piqué par les midges.

Dans les trois cas, il ne faut pas trainer, mais une belle ambiance et de superbes souvenirs, cuisants quelques fois ! Ci-dessus et ci-dessous dans les environs de Craignure (Mull).

DSC_2776m

Ci-dessous, sur la route menant à Lochbuie (Mull), il pleut et la nuit tombe tôt, ces deux biches et un faon savent bien qu'ils passent inaperçus dans l’ombre de la lisière du bois.

DSC_2645rmEnormément de biches dans les landes et les marais traversés, mais très peu de mâles.

C'est sur l'île d'Arran, aux portes du village de Lochranza et en plein jour, que l'on croisera un vieux mâle au repos dans un marais. Visiblement un habitué des lieux, peu troublé par les passants qui passent.

DSC_3004rm2_01

Au même moment, une harde de femelles tenait les crêtes couvertes de bruyères qui dominent le village.

DSC_2810

Ecosse, îles de Mull et d'Arran, du 2 au 10 août 2016

Posté par ZAC38 à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 août 2016

Fous et autres oiseaux de Iona

Les Anglais les appellent "Gannets", nous "Fous de Bassan" (Morus bassanus).

"Fous", peut-être (?) pour leur drôle de façon de pêcher, "Bassan", de l'île de Bass, rocher peuplé de fous, situé de l'autre côté de l'Ecosse, au large du gros bourg de North Berwick.

DSC_2031rm_psp2Sur l'île de Iona, nous les avons vu pêcher dans le Sound of Iona, pas trop loin du rivage. Toujours un plaisir de les voir voler, virtuoses avec leurs grandes ailes fines (environ 1,70 m d’envergure), blanches et noires.

Vol chaotique à la recherche de bancs de poissons, qui se conclut souvent par un splendide piqué et une petite gerbe d'eau... pour le malheur du poisson convoité.

DSC_2028rm2

C'est fou mais c'est beau !

DSC_2043rmAprès chaque attaque, l'oiseau doit s'arracher à la mer, sans doute dans une grosse débauche d'énergie. Ici en fond le vieux gréement de jeunes îliens qui propose des balades aux touristes.

DSC_1819rrmAutre rencontre, des femelles eider à duvet et leurs jeunes. On ne croisera malheureusement aucun mâle durant notre séjour.

DSC_2134rmLa linotte mélodieuse s'est montrée sur le promontoire rocheux de St Columba bay (ici un mâle qui a encore un peu de couleurs). Un peu tard dans la saison, la bruyère est un peu passée, mais lorsqu'on a la chance de croiser une zone encore fleurie, quel régal !

DSC_2196_PanoLes cormorans huppés sont visibles un peu partout. Mais un bout de falaise, pied dans l'eau, abrite une petite colonie, un peu cachée, juste à l'extrémité Est de St Columba bay. Découverte fortuite pour nous, mais un grand moment, le soleil rasant choisissant de se montrer juste à ce moment-là !

DSC_2219rm2Cormorans et huitrier-pies se partagent ce lieu somptueux, avec ce rocher aux couleurs chaudes. Du Gneiss Lewisian, roche ancienne qui constitue une bonne partie des îles Hebrides extérieures. Iona se distingue donc géologiquement de l’île de Mull et des Hébrides intérieures qui sont composées de roches volcaniques plus récentes, des granites (source Universalis.fr et un pdf du Scottish Natural Heritage).

DSC_2240rmLes huitriers-pie sont partout. Bruyants, ils savent se signaler. Celui-ci était avec un jeune de l'année, pas encore bien emplumé...

DSC_2011rmCeux-là faisaient une pose, sur les rochers de la pointe Nord de l'île. En bons échassiers, rien de mieux qu'un repos sur une patte (et souvent en cachant son long bec sous l'aile, mais ce n'est pas le cas ici).

DSC_1949rmOies cendrées venues manger dans les hautes herbes, près du village. C'est aussi ici que l'on peut observer le corncrake, star locale (Râle des genêts). On aura eu la chance d'en apercevoir un atterrir, venu de je ne sais où. Belle observation, mais pas d'image !

 

Ecosse, île de Iona, 4 au 6 août 2016

26 août 2016

L'île de Iona, paysages - Iona island, landscapes

Iona est une petite île située à l'extrémité Sud-Ouest de l'île de Mull, elle mesure à peine 5 km de long par 2 km de large. Environ 150 habitants à l'année, un peu plus en saison estivale. L'île est célèbre pour son abbaye fondée par St Colomba, un abbé missionnaire irlandais, au VIe siècle.

On y vient aussi (enfin nous) pour ses îliens sympas et une nature sauvage et magnifique...et sans sa voiture, ce qui fait le plus grand bien !

Quelques images glanées au cours de deux trop courtes journées passées sur l’île :

DSC_1794_stitch_rA l'arrivée en ferry, la couleur est annoncée ! Le petit village de Baile Mor et l'abbaye. Comme souvent, le côté Est de l'île, sous le vent, présente un relief doux, fait de prairies. Ici se concentrent la plupart des habitations. Le côté Ouest (au vent, exposé aux assauts de l’Atlantique) est rugueux et sauvage, composé de rochers et de landes. Derrière l’Abbaye sur cette image prise depuis le ferry, le « Dun I », point culminant de l’île à 101 m d’altitude.

 

DSC_1888_PanoMull au coucher de soleil, vue depuis le monastère. Le Sound of Iona qui sépare les deux îles ne mesure qu'un peu plus d'un kilomètre.

 

DSC_1907_PanoUn peu partout en Ecosse, des églises ont été vendues à des particuliers et sont devenues des habitations, comme ici, un peu à l’écart du village. Crépuscule sur Iona.

DSC_1928_Pano_mLever de soleil depuis le spartiate mais charmant camping local, au milieu des moutons et, survolé par les oies sauvages au petit matin.

DSC_2116_PanoLe village de Baile Mor et le premier ferry de la journée.

DSC_1986_stitch_r2L'abbaye de Iona a été mainte fois pillée (notamment par les Vikings). Elle et le couvent situé près de village sont abandonnés et tombent en ruine dès le XVIe s. Ce n'est qu'au début du XXe siècle qu'une communauté religieuse s’est de nouveau installée et a reconstruit les bâtiments, communauté toujours active aujourd'hui.

On dit que Iona est le berceau du christianisme en Ecosse. Depuis le VIIe siècle, nombre de pèlerins sont venus et continuent à venir pour se recueillir dans la chapelle de St Colomba.

DSC_1863m

La chapelle de St Colomba et l'une des trois croix celtiques qui ornaient l’abbaye (les croix originales sont visibles dans un beau petit musée). Les moines artistes de l'abbaye seraient dit-on également à l'origine de nombre de motifs celtiques et de la croix celtique (le cercle étant prosaïquement destiné à rendre possible la réalisation d'une croix avec des bras de grande taille). Iona et ses moines sont liés d'une manière ou d'une autre (il existe plusieurs théories) au livre de Kells, trésor de l'art religieux médiéval, incroyablement décoré, que l'on peut voir à Dublin, Trinity collège.

Ecosse, île de Iona, 4 au 6 août 2016

 A suivre, les oiseaux de Iona.

 

Posté par ZAC38 à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 août 2016

Un soir sur l'île de Mull

Journée grise, pas de vent, paysage du soir avec un brin de couleur de crépuscule qui filtre par une mince éclaircie, tombée de nuit. Apaisant

DSC_1560m

Mardi 2 août 2016, 21h20, Ecosse, île de Mull,
sur la route entre Tobermory et Glengorm. Au fond, le continent écossais, entre les deux, le Sound of Mull.
Juste en dessous, deux vaches des Highlands, un peu plus loin, à notre arrivée une biche s'enfuie dans la lande. Encore quelques minutes, il fait nuit.

Posté par ZAC38 à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,