C'est tout d'abord son chant fin et dynamique que l'on entend, puis, si on a la patience d'attendre qu'il veuille bien se montrer quelques secondes (voire moins), on finit par avoir une chance de voir sauter vivement de branche en branche une boule de plume. Et hop, à nouveau on l'entend mais on ne le voit plus... minuscule lutin farceur, c'est le roitelet huppé.

 

15_03_22_DSC_1012rm

Le chant du roitelet huppé, ici  (Source "http://www.xeno-canto.org")

Sur les contreforts de Chartreuse, pin sylvestre, Bernin, 22.03.2015