Le musée Hébert, à la Tronche, près de Grenoble vaut vraiment la peine d'être visité, pour sa collection de peinture du célèbre peintre bien sûr, pour ses expos temporaires, mais aussi pour la maison et son jardin qui se donnent, en plein Dauphiné, un petit air d'Italie.

15_10_30_DSC_1895_stitchIl faut rappeler qu' Ernest Hébert (1817-1908) a été pensionnaire de la villa Médicis à Rome (de 1840 à 1844), puis en a été le directeur à deux reprises (de 1867 à 1873 et de 1885 à 1891).

Dans le jardin, tout de suite à gauche en entrant, se cache contre le mur d'enceinte une fontaine composée d'une vasque et d'un imposant masque.

En lisant le dépliant mis à disposition par le musée on apprend avec surprise que ce masque antique a été acheté par Hébert à Rome pour l'offrir à son ami Emile Zola. Ce dernier l'a placé dans sa maison de campagne (à Médan, dans la région parisienne). A la mort de Zola (1902), Hébert l'a racheté et placé dans son jardin de La Tronche, en souvenir de l'écrivain.

Eh bien, lorsque cette sculpture a attiré mon regard, j'étais loin de penser à tout ça ! Pour tout dire, j'étais intrigué par le va-et-vient d'un rougegorge qui semble apprécier cette vasque remplie d'eau.

15_10_30_DSC_1925rm

Petite boule de plumes, fragile et éphémère, qui contraste avec cet imposant masque antique et la couleur de la pierre.

La Tronche, musée Hébert, le 30 octobre 2015