16_03_17_DSC_7080m2

Le pelage du chamois "s'étage en toutes saisons sur trois niveaux. A l'étage inférieur, en contact direct avec la peau: le duvet laineux, blanchâtre, très fin et très enchevêtré que l'on nomme aussi "bourre". A l'étage supérieur et bien visibles: les jarres longs. Entre les deux, des jarres médians, plus courts..."

"... En hiver, le duvet... enveloppe tout le corps d'une couche laineuse de 2 à 3 cm d'épaisseur. Si les jarres courts n'ont pas beaucoup gagné en longueur par rapport à ceux de l'été, ils sont par contre beaucoup plus fournis. Quant aux jarres longs ils peuvent atteindre une dizaine de centimètres."

Extraits de: "Le chamois et l'isard", Eric Weber, éd. Delachaux et Niestlé 2001

L'hiver, la femelle du chamois possède un pelage moins foncé que le mâle (c'est l'inverse en été). On devine sur cette image le duvet blanc, bien épais, qui lui permet de survivre aux rigueurs de l'hiver. La mue de printemps devrait débuter d'ici la fin du mois de mars, à moins que l'hiver ne veuille jouer les prolongations...

Jeudi 17 mars 2016, crêtes de Chartreuse. Femelle de Rupicapra rupicapra cartusiana.