Pour changer un peu de la gente aillée, un petit focus sur les cerfs (red deer) rencontrés sur les îles des Hébrides intérieures,  Mull et Arran. J'avais le souvenir d'un voyage précédent dans les Highlands où les cerfs, mâles et femelles étaient visibles à tout moment de la journée, ou presque. Cette année sur les îles, point de cela, il fallait attendre la tombée de la nuit pour les voir se rapprocher des routes et chemins.

Durant la journée, c'est aux jumelles que l'on pouvait (difficilement) apercevoir les hardes, au loin sur les crêtes inaccessibles (si la lande semble accueillante vue comme ça, le piéton apprend bien vite que ce terrain est un piège spongieux et peu praticable au bipède mal acclimaté... sans parler des midges !). Ils sont donc tranquilles, loin des hommes, sur leurs promontoires (ou dans les forêts) et c'est tant mieux.

DSC_2453rm2

C'est le soir venu donc, que l'on peut avoir la chance et le plaisir de les observer à loisir et de pas trop loin, comme ici dans le Glen More (Mull).

DSC_2757rm

Pour l'ambiance: La vallée et la route de Glen More

DSC_2768_stitch

Tombées de nuit :

DSC_2490m

Très peu de lumière, mais ça j'aime bien, même si le résultat n'est pas très académique. Ensuite trois cas de figures se présentent :
- Il pleut franchement, on se mouille donc, mais il n'y a pas de midges,
- Il ne pleut pas, super ! Mais on est assaillit par les midges,
- Il pleut un peu, on se mouille juste un peu et on est juste un peu piqué par les midges.

Dans les trois cas, il ne faut pas trainer, mais une belle ambiance et de superbes souvenirs, cuisants quelques fois ! Ci-dessus et ci-dessous dans les environs de Craignure (Mull).

DSC_2776m

Ci-dessous, sur la route menant à Lochbuie (Mull), il pleut et la nuit tombe tôt, ces deux biches et un faon savent bien qu'ils passent inaperçus dans l’ombre de la lisière du bois.

DSC_2645rmEnormément de biches dans les landes et les marais traversés, mais très peu de mâles.

C'est sur l'île d'Arran, aux portes du village de Lochranza et en plein jour, que l'on croisera un vieux mâle au repos dans un marais. Visiblement un habitué des lieux, peu troublé par les passants qui passent.

DSC_3004rm2_01

Au même moment, une harde de femelles tenait les crêtes couvertes de bruyères qui dominent le village.

DSC_2810

Ecosse, îles de Mull et d'Arran, du 2 au 10 août 2016