16_08_25_DSC_3289_01rm

« En nos climats, peu d’insectes rivalisent de renommée populaire avec le ver luisant, la curieuse bestiole qui pour célébrer ses petites joies de la vie, s’allume un phare au bout du ventre. Qui ne le connait au moins de nom ? Dans les chaudes soirées de l’été, qui ne l’a vu errer parmi les herbages pareille une étincelle tombée de la pleine lune ? »

C’est ainsi que Jean-Henri Fabre présente, à sa délicieuse façon, Lampyris Noctituca, notre vers luisant, qui n’est pas un vers d’ailleurs ! Il nous rappelle ensuite que notre petit lampion des jardins se nourrit d’escargots !

Pour savoir l’essentiel, ce site est sympa : La nature de près.

Il s’agit sur cette image de la femelle, qui est la plus bioluminescente. Elle se signale ainsi aux mâles qui, eux, ont des ailes et recherchent depuis les cieux quelques étincelles dans les prés !

Seyssinet, 25 août 2016, 22h22, par une chaude nuit d’été.

Source : Jean-Henri Fabre, Souvenirs entomologiques – II, collection Bouquins – Robert Laffont, p 1071