Les Italiens appellent leur chamois des Abruzzes : Camoscio appenninico

DSC_5192rm2

Si les Abruzzes appartiennent bien à la longue chaine des Appennins, ces chamois un peu particuliers sont pourtant endémiques aux seuls massifs de cette région du centre de l'Italie.

DSC_5326Le chamois des Abruzzes est plus proche génétiquement de l’Isard pyrénéen que de notre chamois alpin. Cela se voit par la couleur de son pelage, bien plus clair que celui de nos antilopes alpines, et parait-il par l’écharpe sombre qu’il porte autour du cou, comme l’isard. Son nom scientifique, Rupicapra Pyrénaica ornata lui viendrait d’un pelage aux oppositions de couleurs plus marquées (orné).

DSC_5385rm

Il est par contre plus trapu que l’isard et se rapproche en cela de nos chamois des Alpes.

Et finalement, il finit par mettre tout le monde d’accord par la longueur de ses cornes, remarquables ! Ici, un beau moment de complicité en tout cas.

DSC_5354rm2

On ne trouve donc cette sous-espèce de l'isard qu’ici et c’est sans doute grâce au parc National des Abruzzes qu’il a pu survivre et se développer (plus de 500 chamois dans le parc national des Abruzzes en 2015). Encore aujourd’hui, le parc limite l’accessibilité à certaines vallées en été pour lui préserver un peu de tranquillité.

DSC_5211rm

En cette mi-septembre, nous avons pu les voir un peu partout lors de nos balades vers les hautes vallées (avec aussi une belle rencontre en forêt), et comme on nous l’avait annoncé, nous avons pu constater que leur distance de fuite est bien inférieure à celle de nos chamois alpins.

DSC_5231rm2

Pour voir des images magnifiques de ce bel animal, voir dans le dernier Terre Sauvage (n°133) les super photos de Bruno d’Amicis.

Alors comme le propose l’article de cette revue, le plus beau chamois du monde le chamois des Abruzzes ?

DSC_5366rm

Ouais ils sont mignons, mais quand même, les nôtres ils sont pas mal non plus... Non mais !

 

Parc National des Abruzzes, du 18 au 23 septembre 2016

Sources : Le chamois et l’isard, Eric Weber, Ed. Delachaux et Niestlé