Décembre, c'est donc (voir l'intro ici) le mois des grandes manœuvres chez les vautours fauves, période des amours, les couples se forment ou se reforment (il parait qu'ils sont fidèles), volent en tandem pour fêter ça et cherchent un endroit ou construire leur nid. La femelle pondra son œuf en janvier et les petits vautours devraient arriver à partir de fin mars.

Ce 1er décembre, l'anticyclone est bloqué sur nous, pas de vent, tempête de ciel bleu et soleil.

10h00 - Après une grâce matinée prolongée par la présence du brouillard accroché à la falaise, les premiers courageux font quelques vols de reconnaissances (sans visibilité), et ce reposent bien vite.

16_12_01_DSC_7285rm

10h30 - Le soleil prend le dessus sur le brouillard et la falaise s'anime petit à petit.

16_12_01_DSC_7288_01rm

Jusqu'à midi, ce seront des vols cours, quelques départs. Mais il faut battre des ailes, l'air ne porte pas encore.

16_12_01_DSC_7644m

12h30, ça y est depuis un moment ça plane nettement mieux et les vols se succèdent en frôlant le rocher. Démonstrations et leçons de pilotage.

 16_12_01_DSC_7522m

L'occasion de venir se faire "tirer le portrait". On devine les longues heures de vol à l'état des plumes rectrices de celui-ci. Visiblement pas si simple de voler haut et longtemps à la recherche de nourriture. 

16_12_01_DSC_7678_01rm

14h45, c’est la fête, tout le monde se retrouve dans les courants ascendants au-dessus de la falaise. Ca vol dans tous les sens. Quelques rase-mottes au-dessus de nos têtes. Impressionnant d'entendre le bruissement de l'air dans les rémiges.

 16_12_01_DSC_7881rm

Le festival va durer jusqu'à 16h00 environ, On aura droit à quelques vols en tandem, des apports de branches de genévriers au nid, même un accouplement observé aux jumelles et toujours des leçons de vol plané et d'aérodynamique.

 16_12_01_DSC_7691_01m

Un dernier tandem avant que le soleil ne se couche. A 16h00, il finit par passer derrière la crête voisine. Les vols continuent mais sont de plus en plus courts et espacés.

16_12_01_DSC_7914rm

Des individus reviennent de loin, tour à tour, d'autres regagnent leur dortoir sur une autre falaise. Le froid reprend sa place, c'est l'hiver tout de même.

16_12_01_DSC_7638rm

Et nous, nous devons rentrer, les yeux pleins d'images incroyables et de bons moments passés avec les ornithologues sympas, amateurs (ou non peut-être), qui se trouvaient là avec nous.

Sacrés vautours tout de même.

Bravo à l'association "Vautours en Baronnies" qui est à l'origine de la réintroduction des vautours dans la région et qui continue son œuvre.

Jeudi 1er décembre 2016,

Pour tout savoir ou presque sur le vautour fauve, rien de mieux également que la plume de Pierre Déom et ses Hulottes n°91 et n°93 que l’on peut commander aux liens ci-dessous :

http://lahulotte.fr/collection_9.php

http://lahulotte.fr/collection_9.php#n8