Il faut bien partir un jour. Maman nous a quittés le 25 décembre, cruel Noël. Elle a rejoint Papa, parti il y a huit mois à peine, cruelle année 2016.

Il faudra du temps pour accepter. 

Elle aimait observer les belles choses qui s'offraient à elle, les feuillages de l'automne, les fleurs, les belles lumières, la neige. Elle nous aura donné ce gout-là, surement.

16_10_31_DSC_6296rm2

Dérisoire de continuer ce blog aujourd'hui, je le faisais un peu pour elle. Mais la nature est si belle...

Elle avait recopié récemment sur un bout de papier un chant de son enfance, alors qu'elle faisait partie des "Ames Vaillantes".

Pour l'âme Vaillante
Pure et conquérante
Le cri de victoire
Et le chant de gloire,
Bravant la tristesse
Comme la mollesse,
C'est net et c'est court:
Le sourire toujours.

Alors il faut continuer et essayer de sourire, comme elle l'a fait tant qu'elle a pu, jusqu'au bout.