Heureusement qu'elles sont là pour nous remonter le moral. Quelques-unes suffisent à remplir de vie le mélézin et ses environs.

Vie trépidante pour la mésange boréale, elle ne reste pas en place...sauf lorsqu'une larve se laisse prendre. Protéines essentielles pour survivre aux grands froids de l'hiver. Quelques secondes de répit dont il faut profiter pour la contempler d'un peu plus près.

17_01_01_DSC_8570_02rm2

La mésange boréale se reconnait à son chant, bien différent de la mésange nonette qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau.

Massif des Ecrins, Hameau des Boussardes, 1630 m, Le Lauzet, dimanche 1er janvier 2017, 14h00.

Meilleurs vœux à toutes et tous.