Cap au sud pour quelques jours en ce début du mois de mars, direction l’Italie et les Cinque Terre, là où les montagnes tombent dans la Méditerranée.

Paysages de cartes postales avec ses villages que l'on vient voir du monde entier (message à suivre), ici Vernazza où nous avions posé notre sac.

17_03_02_DSC_1033_Pan02

Une nature luxuriante avec beaucoup d'oiseaux, pas toujours faciles à voir, et les goélands leucophée un peu partout (message à suivre), comme ci-dessous à Riomaggiore sur fond de gros nuages noirs.

17_03_02_DSC_0959rm2

Et une surprise, un tichodrome échelette au ras des flots ! Oiseau de montagne, on ne l’attendait pas ici. Quel plaisir d'apercevoir son vol caractéristique dans la falaise en contrebas de la gare de Riomaggiore, partageant l'espace aérien avec les habitués des lieux, bien plus gros que lui: pigeons bisets et goélands.

Et oui, l'hiver notre tichodrome (ici on l'appelle Picchio muraiolo), descend de ses quartiers d'altitudes et peut se retrouver au bord de mer. Rien d'anormal donc, surtout qu'ici, aux cinq terres, il trouve des falaises et des murs de pierre à foison. En plus, c'est bien connu, on mange bien en Italie (on confirme nous aussi, encore cette fois...). Et puis l'hiver, il y a pas foule et lui, il est comme nous, il aime bien être tranquille en vacances...!

17_03_02_DSC_0979rm

Observation courte (entre-autre parce qu'il a bien fallu le prendre le train), mais bien sympathique.

Italie, Cinque Terre, du 28 février au 3 mars 2017 (A suivre).

Rem: Les chemins de randonnées étaient fermés lors de notre séjour. Les sentiers côtiers entre Corniglia et Manarola et entre Manarola et Riomaggiore sont durablement coupés par de gros éboulements. Les autres étaient accessibles, mais "interdits" par arrêtés. Pas très clair, en gros on pouvait y aller (ce qu’on a fait) mais à ses risques et périls...!