Bon, c'est pas tout ça, mais il y a pas que les oiseaux dans la vie...! Les "Cinque Terre" se sont cinq villages accrochés à la côte Ligure, classés au patrimoine mondiale de l'humanité par l'Unesco depuis 1997.

17_03_01_DSC_0712_stitch_m

Magnifiques villages (ci-dessus encore Vernazza au coucher du soleil) et donc ultra touristique (mais très supportable en février/mars et hors week-end).

Mais ce sont aussi des villages qui vivent toute l'année, grâce à la voie ferrée. Si dans la journée, se sont des touristes de toutes nationalités (comme nous), bardés d'appareils photo (comme nous) qui descendent de chaque train (un dans chaque sens toutes les heures environ), le matin tôt et le soir, se sont essentiellement les habitants qui vont ou reviennent de La Spezia, la grande ville qui n'est qu'à 20mn maximum par le train.

17_02_28_DSC_0542m

Habitants que l'on croise ensuite dans les (vrais) restaurants (*) ou dans la rue, devant les bars locaux (images prises à Vernazza où nous logions. Une bonne idée !).

17_03_01_DSC_0805m

Sympa comme ambiance, surtout qu'à force, les italiens acceptent le touriste, essentiel pour eux, au mieux en étant sympa, au pire indifférent !

Bon, difficile de résister aux photos ultra classiques des Cinq terres tellement c'est beau. Il faut dire qu'étant donné l'exiguïté des villages et la côte escarpée, chaque village a un, voire deux, points de vue accessibles. On retrouve donc toujours les mêmes images, par exemple, la très classique tombée de nuit sur Vernazza, vraiment sympa en vrai !

17_03_01_DSC_0763_01_stitch_m

Corniglia est le seul des cinq villages à être perché sur la falaise, sans réel accès à la mer. Ici vu le matin du sentier côtier en venant de Vernazza. Mais le village est sympa, au milieu des vignes et des oliviers, avec une belle vue sur la montagne et la côte de part et d'autre.

17_03_01_DSC_0578m2

Toujours en allant vers l'Est, le village de Manarola n'est accessible que par le train (ou par la montagne, route ou chemin), les chemins côtiers de part et d'autre s'étant effondrés. Les travaux de remise en état ne seront pas simples. Dommage.

17_03_01_DSC_0644_stitch

Une belle houle durant les trois jours de notre séjour, et un temps très contrasté (chouette !). Tempête, puis vent et soleil, puis pluie et temps pour le moins menaçant, comme à Riomaggiore (ci-dessous). Mais toujours des lumières qui me plaisaient bien.

17_03_02_DSC_0846_stitchLe dernier soir, comme chaque soir de notre court séjour, le soleil nous aura fait son show avant d'aller voir si ça tournait rond de l'autre côté de la terre (chez les américains, humm...). Lumière cadeau, chaque fois différente, mais chaque fois somptueuse.

17_03_02_DSC_1061_Pan

Italie, Cinque Terre, du 28 février au 3 mars 2017 (A suivre).

(*) A Vernazza, le Vulnecia, sur le front de mer, excellent et sympa, local (par contre fuir le "Taverna del Capitano" situé à proximité, pas terrible...).

 

Ps: le lecteur perspicace se sera aperçu qu'il manque ci-dessus le cinquième village. Et oui, nous avons boycotté le village de Monte Rosso, par manque de temps, lui préférant la visite de La Spezia et de son musée Lia et d'un restaurant sympa l'inferno (trop bon et pas cher, mais mieux vaut réserver ou arriver tard...)