Pour terminer cette série sur les Cinq Terres ligures et après le goéland leucophée, un autre oiseau blanc (enfin en dessous seulement), croisé cette fois, côté montagne. Un circaète jean le blanc.

17_03_03_DSC_1156rmMangeur de reptiles, il doit trouver de quoi se nourrir dans le maquis, les oliviers et les vignes, même en hiver. Les terrasses cultivables, durement gagnées sur la montagne grâce à d'innombrables murets de pierres sèches regorgent de lézard (et sans doute de serpents, mais nous n'en avons pas vu).

La colline située au-dessus de Vernazza illustre bien cette difficile conquête de la terre sur la forêt méditerranéenne.

17_03_01_DSC_0708m

Nous n'avons pas vu fonctionner les étonnantes machines sur monorails qui sillonnent les coteaux abruptes. Acrobatiques souvent, mais ces monorails évitent de porter le matériel et le raisin à dos d'homme lors des vendanges.

Un autre aspect des Cinq Terres, le village de Fontona au-dessus de Levanto, un peu plus à l'intérieur des terres. Un petit air de tropiques...

17_03_03_DSC_1142_01m

Une belle région, à préférer hors été et hors week-end, pour fuir la foule et la chaleur… Enfin c’est comme ça que je le vois !  

 

Italie, Cinque Terre, du 28 février au 3 mars 2017.