Ce 9 août, le lac de la Douche a perdu sa belle couleur bleu pour quelques jours.

17_08_09_DSC_6373m

Les gros orages qui ont secoué le massif des Ecrins les jours précédents ont fait gonfler les torrents et entrainé les sédiments vers la vallée. Les eaux se ruent depuis les glaciers, qui se purgent de leur « farine », fruit du frottement de la glace sur la roche, jusqu'aux chemins et aux éboulis de bas de vallée, qui sont ravinés par les eaux de pluie. Résultat, torrents et lacs ont une eau opaque, de couleur laiteuse. Il faudra quelques jours encore pour que les fines (les éléments solides les plus fins mis en suspension dans l’eau) se déposent et que le Petit Tabuc et le lac ne retrouvent leur limpidité.  

 17_08_10_DSC_6797rm

Le lendemain, les torrents sont toujours aussi « blancs ». C’est sur un bras des torrents des "prés les fonds", affluents du Grand Tabuc toujours en crue, que l’on croise ce cincle plongeur. Devant la furie des torrents qui charrient galets et blocs de toutes tailles, dans de gros chocs sourds, je me demandais bien où pouvaient se nourrir les cincles avec des cours d'eau dans cet état. Celui-ci nous a donné une réponse, il s’est réfugié pour quelques temps sur ces tous petits rus aux eaux restées claires. Il y trouve visiblement son bonheur vu la petite larve qu'il tient dans son bec et son incessante activité !

 

Massif des Ecrins, Monêtier les Bains, vallons des Petit et Grand Tabuc, samedi 9 et dimanche 10 août 2017