Le glacier du Grand Tabuc agonise tout là-haut, sur son verrou, au fond de la vallée. Cette fois, il a abandonné pour de bon son vallon glaciaire au réchauffement climatique.

17_10_29_DSC_1662_stitch

Les mélèzes prennent petit à petit la place. Ils grandissent patiemment en s'accrochant sur les éboulis.

Seul signe de vie perceptible dans la montagne en cette fin de matinée, un joyeux groupe de mésanges boréales qui se poursuivent bruyamment dans le mélézin naissant.

17_10_29_DSC_1644rm

Une chance pour ce jeune arbre. Celle-ci a peut-être mangé la chenille (ou l'araignée?) qui tissait son nid avec ses aiguilles, débarrassant ainsi l'arbre d'un parasite. Peut-être était-ce la tordeuse du mélèze qui martyrise régulièrement les forêts des Hautes Alpes?

 

Vallon du Grand Tabuc, 2000 m. Monêtier les Bains, dimanche 29 octobre 2017