La neige froide et poudreuse semble avoir figé la forêt de ce raide versant nord. Le silence est total, rien ne bouge, l'air est glacial. Pourtant çà et là quelques traces dans la poudreuse. Là une martre est passée, ici un campagnol. Malgré l'austérité du lieu, la vie est là, cachée sous les branches ou sous l'épais manteau blanc.

17_12_17_DSC_2246_stitch2

Une ombre glisse sans bruit au sommet des épicéas et nous fait instinctivement lever la tête.

C'est noël avant l'heure, un jeune aigle royal (sub-adulte je pense) nous fait cadeau de quelques boucles dans la div–aria, juste au-dessus de nous, avant de se laisser porter vers le versant ensoleillé.

17_12_17_DSC_2347m2

De là-haut rien ne doit lui échapper. Lui sait bien que la forêt peut lui offrir un repas (lièvre, écureuil, martre, tétra ou lagopède, campagnol ? Jeunes chamois ou chevreuils doivent être trop grands pour lui maintenant?).

Le temps passe, la pause a assez durée, nous redescendons avant de geler sur place.

Aujourd'hui, lundi, il a neigé toute la journée, et cette nuit il va geler fort. Dis l'aigle, j'aimerais bien savoir où tu dors ? 

 

Dimanche 17 décembre 2017, Belledonne, vers 1500 m d'altitude.