18_02_18_DSC_3750_01m_01

Les racines s'accrochent aux marnes friables.

Que de ténacité il faut à ces pins, à ces épicéas

pour grandir sur les pentes abruptes du vallon inhospitalier.

Neige, nuage, aiguilles, vide et érosion.

 

Chartreuse, vallon du Manival. Dimanche 18 février 2018,  17h30, vers 1250m

L'ONF a replanté au début du XXe siècle les pentes du vallon du Manival pour ralentir l'érosion. Peut-être pas jusqu’en des lieux aussi inaccessibles? Encore que, allez savoir ?

A voir en ce moment à l’orangerie du muséum d’histoire naturelle de Grenoble l’exposition « Sur les îles du ciel ». Récits de passionnantes recherches menées en lien avec le Parc des Ecrins sur les plantes des falaises et autres hauts-lieux.