La cembraie de Chamrousse est une forêt magique bien souvent ignorée par les randonneurs qui la parcourent.

Forêt d'altitude de pins cembros, de pins à crochets et d'épicéas, poussant lentement sur de maigres terrasses (où l'humus a avec peine réussi à se fixer) entrecoupées de ressaut rocheux du socle très ancien du massif de Chamrousse. C'est un endroit unique.

18_04_07_DSC_5061_01m

Une balade entre les pins s'accompagne souvent des cris du casse-noix moucheté, hôte incontournable des lieux. S’il est difficile de l'approcher, on le voit souvent patrouiller en tous sens au-dessus de la cembraie. Quelque fois il se pose au sommet d'un épicéa pour pousser quelques cris que l'on a du mal à trouver mélodieux, mais qui, à n’en pas douter, montrent à qui veut l’entendre qui est le maître des lieux.

18_04_07_DSC_5031_01rm2

Une fois la chose entendue, il repart survoler la cembraie vers un autre perchoir ou vers une de ses cachettes à graines dont il a le secret, et qui, dit-on, participe à la naissance de nouveaux petits pins quand maître casse-noix a un trou de mémoire !

 

Cembraie de Chamousse, 1600 m env., samedi 7 avril 2018