Le vieux village perché de Poët-Laval, en Drôme Provençale, domine la vallée du Jabron.

18_04_15_DSC_3153_stitch

Vielles pierres et belle ambiance, pas encore grand monde en ce mois d'avril, beaucoup d'oiseaux. Du temps des hospitaliers qui ont construit le château et développé le village médiéval, le rouge-queue noir guettait sans doute déjà depuis son bord de toit.

18_04_16_DSC_3270rm2

De sa tumultueuse histoire on retient les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (présents ici du XIIIes au début du XVIes), les guerres de religions (1562-1598) puis les persécutions des huguenots après la révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV (1685). Plus près de nous aussi, une terre de refuge pour les juifs pourchassés à leur tour par les nazis…

18_04_13_DSC_3120_Pan_c

Avec un peu d’imagination on pourrait entendre sur le pavé les pas des chevaux de voyageurs accueillis pour la nuit par les moines-soldats au château des hospitaliers. Comme nous, ils devaient passer devant l'église du village, aujourd’hui en ruine.

18_04_16_DSC_3278rm2

La bergeronnette grise aussi devait être là, ébouriffée par le vent sur un faitage, quand les dragons de Louis XIV pourchassaient les protestants qui ne voulaient pas « changer ». Malins, ils ont réussi à sauver leur temple, un des seuls qui a survécu alors, mais beaucoup ont dû partir. Blanche Gamond, jeune héroïne huguenote dont notre passionnée guide du musée du protestantisme dauphinois nous a conseillé la lecture, l’avait-elle su depuis sa prison de Valence ?

18_04_13_DSC_5253_stitch

Sur les toits toujours, l'immense pigeonnier construit à la renaissance (XVI°s) sur la dalle supérieure du donjon du château. Il fournissait œufs et viande fraiche aux hospitaliers et à leurs visiteurs.

18_04_16_DSC_3311rmLes pigeons ne l'occupent plus, mais les bizets sont toujours dans le village, profitant des vieux murs de la cité.

 

Poët-Laval, du 13 au16 avril 2018

Ps : Poët-Laval est le point de départ du chemin européen :"Sur les  Pas des Huguenots", sur les pas de l’exil des protestants du XVIIes.

Ps 2: Croisés également huppes fasciées, rouge gorge, mésanges bleues et charbonnières, sitelles, moineaux, merles, serin cini.