Voir des cerfs en Ecosse n'est pas difficile, on peut les croiser en plein jour, ou plus surement, à la tombée de la nuit, comme ici sur l'île de North-Uist (21h25).  Dans la harde, le roi se remarque assez vite. Ses bois semblent plus beaux, plus grands et surtout, son allure fière et conquérante, ne laisse pas place au doute. Il en impose... Un treize corps ici, à gauche.

18_08_06_DSC_6408rm

Croiser un cerf sur une route une fois la nuit tombée peut-être plus risqué, mais j'aime bien aussi cette ambiance où l'on devine plus qu'on ne voit. Enfin je crois même que je préfère ça...  (photo NH, île de Lewis, 22h20)

18_08_03_DSC_9575_NH_rm2

Le dernier cerf de ces vacances écossaises, c'est à Edimbourg que nous l'avons découvert. Celui-là, on le connaissait depuis longtemps, mais il restait invisible. C'est en entrant à la National Gallery of Scotland, le musée de peinture de la ville, que l'on s'est aperçu qu'il était là et tenait la vedette au côté du buste de Sir W. Scott.

DSC_7082rm

 

Le "Monarch of the glen", tableau mythique d'Edwin Landseer (1802-1873) a été racheté à un collectionneur privé en 2017 par la National Galleries of Scotland, et est désormais exposé. Une chance de passer par là...

DSC_7075mrm

The monarch of the glen - Edwin Landseer - 1851

Landseer est réputé pour ses tableaux magnifiant la nature sauvage des Highlands. Mais, si il a vécu dans la haute société Victorienne, à une époque où les propriétaires terriens des Highlands expulsaient les paysans de leurs terres pour les remplacer par des moutons (les secondes "clearances") et organiser des parties de chasse, il a aussi connu et peint les écossais et leurs difficiles conditions de vies, influencé en cela par son ami Walter Scott. Ces tableaux-là sont aussi superbes et donnent une idée de la rude vie de l'époque.

 

Iles Hébrides, 3 et 6 août,  Edimbourg, 11 août 2018, National gallery of Scotland