Comme souvent dans les montagnes savoyardes, le paysage est marqué de nombreuses croix et oratoires. Pas moins de cinq chapelles dans le village de Jarrier et ses 27 hameaux. Il fallait bien ça pour se protéger des dangers et du diable dans les rudes conditions de vies qu’imposait la montagne. La chapelle Notre Dame des Chambeaux a été construite en 1864, à 1730m d'altitude, au milieu des alpages. Elle domine tout le versant Sud-Est du Grand Chatelard où s'étagent les hameaux. Vue imprenable sur les Aiguilles d'Arves et la vallée de la Maurienne (et sur la Meije qui pointe le bout du nez à droite de l'image). Cette chapelle servait l'été de lieu de prières aux alpagistes.

18_09_16_DSC_1115m

L'association du patrimoine de Jarrier réunie des bénévoles passionnés qui ont pour but de sauvegarder les nombreux monuments de la commune. La chapelle des Chambeaux a été retapée en 2008 et est entretenue depuis par ces bénévoles. La paroisse y organise une messe chaque deuxième dimanche de septembre, justement le week-end où nous étions de passage. Même si je ne partage pas la ferveur des paroissiens de tous âges montés là pour l'occasion, il faut admettre que l'ambiance était belle en ces hauts lieux. Moments soulignés de temps à autre par la musique profonde d'un cor des alpes bien sympathiquement mené.

DSC_1153_stitch

Bon, des quelques bribes du sermon lancé avec conviction dans les cieux immaculés par le jeune prêtre officiant, je dois bien conclure que l'âme de Zac est définitivement à la merci du diable... Quoi qu’il en soit, une belle matinée et des rencontres sympathiques.

Savoie, Jarrier, Chapelle des Chambeaux, dimanche 16 septembre 2018, 10h30-12h00