18_11_11_DSC_9489m

Sobre et silencieux caché derrière ses hauts murs, le monastère s'apprête à s'enfoncer dans la nuit.

Seule porte laissée entre-ouverte, celle qui discrètement donne libre accès à la petite chapelle de la résurrection.

18_11_11_DSC_9496rm2

Ambiance incroyable et grand silence. Le désert des moines chartreux.

Monastère de la Grande Chartreuse, dimanche 11 novembre 2018, 17h30 et 17h40

Merci à Marie-Noëlle dont l'œil affuté a su voir et me montrer la belle atmosphère qu'offrait cet étrange passage entre deux mondes et à Jean-Paul pour ses chants si précieux en ce lieu mystérieux.

A découvrir ici, les aquarelles sensibles du  peintre chartrousin, Patrick Jager, avec à la fin du livre présenté, sa vision du monastère, vu de l'intérieur.