19_10_06_DSC_0579rm2b

Chez les chamois, les femelles élèvent seules leur chevreau. Début octobre, les chèvres sentant arriver la période des pariades doivent signifier à leur ado qu’il est temps de prendre un peu d’indépendance dans la chevrée.

Après avoir été protégé et materné durant plus de six mois, se faisant rabrouer s’il s’écartait un peu trop, voilà qu’il est repoussé par sa mère qui n’hésite pas à lui faire les gros yeux ou à l'intimider par de brusques postures. De quoi être déboussolé !

De temps en temps aussi, furtivement, mère et fils (fille) échangent un regard complice et persuasif !

 

Dimanche 6 octobre 2019, 9h12. Chartreuse, vers 1750 m. Rupicapra rupicapra cartusiana

 

Une fois sevrés, les jeunes resteront proches de leur mère dans la chevrée jusqu’à leur un an, voire dans leur deuxième année (éterles et éterlous).

Au printemps, les jeunes seront à nouveau repoussés par leur mère, qui sentant la période des naissances approcher, iront s‘isoler sur une vire secrète pour mettre bas.

Sources :

Bernard Fischesser, La vie de la montagne, Ed. de La Martinière : " A 4 mois, il pourrait se passer de sa mère, mais il reste généralement avec elle jusqu'à ce qu'elle le chasse à la prochaine saison des amours." 

ONCF : http://www.oncfs.gouv.fr/Connaitre-les-especes-ru73/Le-Chamois-et-lIsard-ar643

« La femelle élève seule son chevreau. Elle l’allaite jusqu’à l’âge de deux mois environ, mais celui-ci commence à manger de l’herbe après quelques semaines seulement. Au-delà de deux mois, il se nourrit comme sa mère, ce qui ne l’empêche pas de téter de temps à autre jusqu’au sevrage définitif qui intervient au plus tard au moment des pariades. »