20_03_23_Dsc_3910_01

Partis passer l'hiver au chaud sur les côtes de méditerranée, voire au-delà, les oiseaux migrateurs réapparaissent petit à petit. Cela faisait un moment que l’on n’avait pas entendu les trilles nerveux du rougequeue. Ceux-là (ils étaient deux) ont du faire une pause dans leur migration en s'arrêtant quelques temps dans le jardin. Ils sont sans doute repartis vers le nord, car ils ne sont pas reparus aujourd'hui. Mais c'est certain, d'autres suivront, chaque année un couple s'installe pas bien loin d'ici. 

En ces moments de crise et de confinement, c'est l'occasion rêvée de prendre le temps d'observer les oiseaux et d'apprendre à les reconnaitre. Activité anti-stress garantie pour petits et grands. 

Lundi 23 mars 2020, Seyssinet, 7eme jour de confinement. Rougequeue noir, mâle en plumage nuptial

Pour reconnaitre les oiseaux les plus communs, la LPO offre en téléchargement des "fiches espèces" , cliquez ici.

Voir aussi ici l’opération lancée par la LPO, Confinés mais aux aguets  qui a un succès fou !