21_01_07_DSC_2873

« Elisée Reclus, géographe anarchiste du dix-neuvième siècle longtemps condamné à l’exil pour ses idées, écrit : «De chaque pointe, de chaque ravin, de chaque versant, le paysage se montre sous un nouveau relief, avec un autre profil. A lui seul le mont est tout un groupe de montagnes ; de même, au milieu de la mer, chaque lame est hérissée de vaguelettes innombrables. Pour saisir dans son ensemble l’architecture de la montagne, il faut l’étudier, la parcourir dans tous les sens, en gravir chaque saillie, pénétrer dans la moindre gorge. Comme toute chose, c’est un infini pour celui qui veut la connaitre en son entier (1). » C’est dans ce même état d’esprit que j’inaugurai mes explorations… »  (2)

 

Citation  (1) : Elisée Reclus, Histoire d’une montagne, éd. Actes Sud, Arles, 1998, p 21-22 dans (2): Le garçon sauvage, de Paolo Cognetti, éd. 10/18, p34.

Jeudi 7 janvier 2021, 17h18, Chartreuse, La Pinéa (1771m) émerge de la mer de nuages.  Au fond le Vercors.

Elle en a à raconter cette montagne. Voir la page passionnante que Géol-Alp lui consacre ici.