21_02_03_DSC_3801m2b

Nous étions à 1200m et Il ne faisait pas froid, la nuit était noire et le ciel couvert ne laissait que peu d’espoir pour le lever de soleil à venir, mais le vent de Sud soufflait, alors peut-être… L’aurore s’est annoncée timidement par une fenêtre ouverte dans les nuées, du côté des Sept-Laux. Fenêtre vite refermée nous montrant la célérité des nuages. Alors peut-être... Et puis la lumière diffuse d’un jour gris a fini par nous révéler petit à petit la scène. La chaine de Belledonne, des Grands Moulins, au Nord, à la Croix de Chamrousse, au Sud. La masse nuageuse mouvante, turbulente, se colorant çà et là des premières lueurs solaires. Il avait plu haut ses derniers jours. Contraste entre les roches nues en dessous de 2000m et les épais plâtrages au-dessus. Alors…

Alors sur Belledonne, ce fut (encore) un moment hors du temps, un festival de lumières, douces et  subtiles, de couleurs changeantes, sans cesse renouvelées, froides et spectrales ou discrètement plus chaudes, au gré des déchirures du ciel, des envols de neige sur les crêtes, des nuées apparaissant et disparaissant ici ou là… Quelques minutes peu ordinaires, à donner le tournis, comme la montagne sait parfois nous l’offrir, avant que le jour ne gagne la partie.

 

Mercredi 3 février 2021, 7h51. Belledonne vue de Chartreuse. Grand Pic (2977m), Pic central et Croix de Belledonne, vallon de Freydane et en bas à droite, le seuil du lac Blanc (2200m env.).

Vents de Sud-Ouest de 40 à 50 km/h, températures anormalement élevées et abondantes précipitations de ces derniers jours. Le cocktail promettait de belles lumières au lever du jour. Nous n’avons pas été déçus !