21_07_14_DSC_1651rm

Les nuages ont fini par tout envelopper. Oublié la vallée, les sommets alentours, toute trace de l’homme, les contraintes, la pandémie. L’imagination au pouvoir, paysage infini. Et toujours, des ombres que l’on devine, réelles ou fantasmées. Qui sait. Un pas de côté que l’on voudrait retenir un peu plus longtemps. Pourvu que le brouillard ne se lève pas trop vite.

 

Mercredi 14 juillet 2021, Chartreuse, vers 1900m. Chamois (Rupicapra rupicapra cartusiana)

Entendu au retour sur le site de Brut, une interview de Sylvain Tesson par Augustin Trapenard à Cannes. Un S.Tesson très heureusement influencé par V. Munier et M. Amiguet :

« Il y a quelque chose entre l’espoir, l’espoir béat, et le requiem désespéré. Je crois que l’affut, le regard, l’émerveillement, la considération de la beauté dans sa représentation artistique et dans sa réalité immédiate, notamment dans la contemplation des bêtes, est une troisième voie. ».