21_07_30_DSC_3148rm

Au bout du cap, l'appel du large et un amas rocheux que l'érosion n'a pas encore raboté.

Dernier bout de terre qui résiste vaillamment à l'érosion. Aubaine pour les oiseaux marins qui viennent nicher là au printemps, à l'abri des prédateurs terrestres. Le grès rose de l'Amas du Cap culmine fièrement à 29 mètres au-dessus du zéro des cartes marines. Il est, avec le piton de la Fauconnière situé côté Est du cap, une réserve ornithologique, heureusement protégée depuis 1965. En ce milieu d'été, pétrels, guillemots et pingouins tordas sont repartis vers le large depuis longtemps. Mais goélands argentés et marins, cormorans, faucon pèlerin, hirondelles et pipits maritimes, entre autres, occupent l'espace et animent le ciel venté du Cap Fréhel.

Vendredi 30 juillet 2021,22h14. Cap Fréhel, Côtes d'Armor, Bretagne. L'Amas du Cap à la tombée de la nuit

ZNIEFF 530030081 Littoral de Fréhel et Plévenon