Une image glacée pour rafraîchir un peu l'atmosphère bien trop chaude pour une mi-mai.

22_05_14_DSC_5745_stitch2m

Comme chaque année, le lac du Crozet est bien bas au sortir de la saison hivernale. Ici sans doute proche de la cote 1955m, soit une vingtaine de mètres plus bas que le seuil du barrage déversant (à la cote 1974,5m environ).

Le lac est siphonné par le tunnel creusé entre les années 1896 et 1898, sous la direction d'Aristide Bergès, pour alimenter régulièrement le ruisseau de la Combe et son usine de Lancey (la prise d'eau est à la cote 1952.8m). Depuis les années 1950, une conduite forcée alimente la centrale hydroélectrique du Fourneau (voir ici) et le niveau du lac est géré selon les besoins et possibilités de production par l'exploitant actuel de l'aménagement (la société Hydro Développement).

Le remplissage du lac peut être très rapide au printemps, souvent en moins d'un mois. Cela dépend des conditions météo, précipitations et fonte des neiges. Espérons que cette année encore, le barrage sera rempli début juillet, malgré l'enneigement faible et le manque de précipitations actuel.

Samedi 14.05.2022, Belledonne, lac du Crozet, 1974 m.

 

A gauche, les dents du Loup (2375m), au fond la Grande Lauzière (2741m), à droite le Galeteau (2402m) et Roche Fendue, contreforts du Grand Colon.