05 mai 2020

La mésange charbonnière à la chenille

A chaque ravitaillement, les mésanges se posent une fraction de seconde à proximité du nichoir. En profitent t'elles pour vérifier si un éventuel danger les guette ou pour souffler un instant, tout simplement ? Ce jour-là, c’est sur une grosse branche située en contrebas du nid que j’avais dirigé mon objectif, espérant un portrait de la belle. Elégante, elle a dû s’en apercevoir et, délicate attention, est venue poser avec une chenille assortie à sa robe. Image du mercredi 29 avril 2020, Seyssinet-Pariset, Confinement J44,... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mai 2020

Oh, un Pouillot fitis

L'arbre de Judée s'avère être l'arbre le plus fréquenté du jardin en ce printemps confiné. Bien plus discret que les habitués du coin, moineaux et mésanges, le Pouillot fitis se reconnait à son bandeau jaune/beige au-dessus de l'œil et à ses pattes claires (le Pouillot véloce avec qui on peut le confondre a des pattes sombres). Mon guide le dit petit et gracieux. C'est vrai. Très vif et actif, il est possible qu'il nourrisse une nichée dans les alentours ? Son nid est construit à même le sol, sous une haie ou au cœur d'un buisson... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 mai 2020

La pluie n'arrête pas la fauvette (2/2)

Comme le dit le très ancien proverbe zacien : La pluie n'arrête pas non plus(*) la fauvette des jardins... Tout comme sa cousine à tête noire, la fauvette des jardins se délecte de la multitude de psylles qui profilèrent sur les feuilles des arbres du jardin. Elle doit sans doute nourrir en partie ses petits à l'aide de cette manne. Cette fois, M. Boddaert qui l'a décrit et lui a donné son nom en 1783, n'a pas commis d'impair (*) en la nommant puisque il n'y a pas de dimorphisme sexuel pour cette espèce. Mâles et femelles se... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mai 2020

La pluie n'arrête pas la fauvette (1/2)

Comme le dit le très ancien proverbe zacien : La pluie n'arrête pas la fauvette à tête noire... On peut se demander si ce nom est bienvenu puisque, si le mâle Sylvia atricapilla arbore bien une belle calotte noire, madame porte, elle, un élégant bonnet marron. C'est donc de la part de M. Linné, qui lui a donné son nom en 1758, un manque de considération notable de la gent féminine peu à son honneur. Quoi qu'il en soit, madame fauvette, discrète mais efficace, ne ménage pas sa peine et participe, tout comme son puissant chanteur... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 avril 2020

Merle noir, l'éducation des jeunes

Les jeunes merles quittent le nid au bout de 12 à 13 jours après la naissance, mais les parents les nourrissent encore pendant trois semaines, et ils ne sont indépendants qu’à l’âge d'un mois. Ces jours-ci dans le jardin, c’est toujours le merle qui nourrit ses deux bambins rescapés (la femelle pond en général 3 à 6 œufs, mais seules deux jeunes sont présents, voir ici le message précédent). La femelle est invisible, elle est probablement en train de couver une nouvelle ponte, à moins qu’un prédateur ne soit passé par là ? ... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 23:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2020

Un grimpeur au jardin

Grosse activité au jardin durant le confinement, la plupart des oiseaux qui viennent nous rendre visite sont en chasse pour nourrir leurs petits. Mais pas de dispute, chacun a son créneau. Le grimpereau cherche les minuscules insectes qui se cachent dans l'écorce des arbres. Alors quand le tronc est couvert de mousses et de lichens, le garde-manger est bien garni. J'aime bien ce petit oiseau discret, il passe la plupart du temps inaperçu et ne se signale que par ses petits sifflements flutés, à peine audibles. De plus, son... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 avril 2020

Les débuts d’un jeune merle

Déjà sorti du nid depuis quelques jours, ce jeune merle ne sait encore qu’imparfaitement voler. Le moment de tous les dangers pour les jeunes oiseaux. C’est en sautant sur une branche depuis le tas de bois, puis de branche en branche, qu’il a trouvé dans la frondaison un lieu à peu près sûr et accueillant pour attendre stoïquement sa pitance. Ses parents lui apportent à intervalles irréguliers vers et insectes. Ils s’annoncent par un beau et doux chant fluté ce qui réveil l’appétit de junior qui frétille alors d’impatience. Puis il... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2020

Nourrissage chez les mésanges charbonnières

Un couple de mésanges charbonnières niche dans le cerisier de notre voisine. L’occasion d’observer l’incessant ballet aérien des deux parents pour nourrir leur progéniture. C’est de l’ordre de 200 chenilles et insectes par petit qui vont être chassés et apportés au nid en une journée. Il faut dix à treize jours entre l’éclosion et le premier envol. Pas le temps de chômer, les mésanges s’activent du lever au coucher du soleil. Elles peuvent perdre jusqu’à un tiers de leur poids durant cette période. En général, ce sont de préférence... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 avril 2020

Fauvette de Pâques

De tous les chants d'oiseaux que l'on peut entendre autour de la maison en ce printemps ensoleillé, celui de la fauvette à tête noire s'impose comme le plus puissant et le plus mélodieux. Un couple doit nicher dans une haie voisine et le mâle fait soir et matin la tournée des arbres environnants pour chanter à tue-tête et signaler à qui veut l’entendre que l'on est ici sur son territoire. La femelle doit à ce moment-là couver ses œufs, remplie de fierté par les vocalises de son cher et tendre. L'entendre est une chose, le voir en... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mars 2020

Le retour des rouge-queues

Partis passer l'hiver au chaud sur les côtes de méditerranée, voire au-delà, les oiseaux migrateurs réapparaissent petit à petit. Cela faisait un moment que l’on n’avait pas entendu les trilles nerveux du rougequeue. Ceux-là (ils étaient deux) ont du faire une pause dans leur migration en s'arrêtant quelques temps dans le jardin. Ils sont sans doute repartis vers le nord, car ils ne sont pas reparus aujourd'hui. Mais c'est certain, d'autres suivront, chaque année un couple s'installe pas bien loin d'ici.  En ces moments de... [Lire la suite]
Posté par ZAC38 à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :