Les chamois passent l'hiver en hardes. Ici ils sont douze sur l'image, sans doute des chèvres et leurs jeunes.

17_12_17_DSC_2292rm_01

Quelques minutes plus tôt, ils étaient invisibles, cachés sous les sapins ou derrière un pli de terrain. La harde s'est ensuite déplacée en remontant ce vallon, creusant des sillons dans la profonde poudreuse, s'arrêtant à chaque bosquet pour croquer, ici où là, des extrémités de branches. Quelques minutes plus tard, ils étaient de nouveau invisibles.

C’est de retour à la maison que j'ai pu les retrouver en agrandissant les images. Une bonne partie d'entre eux étaient montés sur le ressaut que l'on voit en haut à droite de l'image avec des micro-falaises sans neige, où le mimétisme de leur toison d’hiver fait merveille. Ils trouvaient là sans doute un peu d'herbe accessible ou bien quelques sels minéraux à lécher. Maigres ressources pour résister aux grands froids de l'hiver et à la neige du glacial ubac.

Dimanche 17 décembre 2017, Belledonne, versant Nord, vers 1500 m 16h40