Donc, le lièvre fini par s'enfoncer dans le brouillard (voir l'épisode précédent),

16_06_03_DSC_9032rm2et je fini moi aussi par reprendre mon chemin. Ambiance humide, pluie ultrafine, impressionnant silence et univers réduit à une "bulle", plus ou moins large selon l'onctuosité du nuage....Humm! J'aime bien ça, c'est sûr !

16_06_03_DSC_9039_stitchrmA la sortie de la forêt, le grand éboulis se devine à peine. Tant pis, le chevreuil qui aboie en contre bas ne se laissera pas voir, pas plus que, un peu plus tard, cette bête qui fait dévaler une volée de pierres de l'éboulis au-dessus de moi. Chamois? Bouquetin ?....Qu'importe...ils sont là, je ne suis pas seul !

Faute de visibilité, l'attention se porte sur ce que l'on ne remarque pas forcément quand les belles falaises qui dominent la scène (?) capturent notre regard. Etrange ces fleurs d'éboulis entourées de rivières de diamants, je crois bien qu'elles aiment ça (elles aussi) !

16_06_03_DSC_9050rmc

L'occasion de réviser un peu de botanique alpine. Et bien ce n'est pas si évident de trouver le nom de ces coquettes, même avec un guide. Finalement, c'est un site très bien conçu qui va m'aider : http://www.fleursduvercors.com (merci!)

Ci-dessus il s'agit de la Globulaire. Par son nombre, elle domine toutes les autres espèces de l'éboulis.

Ci-dessous, la Vélar Suisse, drôle de nom pour une fleur vertaco. Celle-ci je ne la connaissais pas du tout! Elle est beaucoup moins présente que la précédente.

16_06_03_DSC_9054m2Voici ensuite la Pulsatille alpine , discrète et un peu embrumée.

16_06_03_DSC_9066_PanEt puis bien présente également la gentiane de Koch, ou gentiane acaule (les guides et sources disponibles ne sont pas tous d'accord sur la définition des différentes espèces de gentiane, à confirmer donc).

16_06_03_DSC_9086_stitch

De temps à autre, au gré des courants d'airs, frais mais pas froids, le paysage se laisse deviner. L'agréable refuge est au bout du chemin, mais il me faut lui tourner le dos pour redescendre. Pourtant je resterais bien, il y a tant de choses à découvrir dans le grand éboulis.

16_06_03_DSC_9079_01Le nuage continu à "pleuvoir", une pluie de particules qui font les diamants des coquettes du coin.

Vercors, le grand éboulis, entre 1500 et 1600m d'altitude, nuages. Le 3 juin 2016 matin.