Le rut du chamois bat son plein en cette deuxième moitié du mois de novembre. Ce mâle solitaire est apparu sans crier gare sur le fil de l'arête. Nerveux, il a parcouru en quelques bonds l'épaule horizontale, jetant un oeil ici où là. Puis trouvant le point de vue adéquat, il a marqué une pose en scrutant les pentes en contre-bas. Quelques pas vers l'abîme avant de se raviser et de finalement rebrousser chemin. 

18_11_19_DSC_9545rm

Le voici en sens inverse, toujours sur le fil, avant de dévaler fébrilement en quelques secondes et sur deux ou trois cents mètres de dénivelé les pentes couvertes de pins et d'épicéas épars situées plus près de nous.  Sans doute voulait-il rejoindre la chevrée cachée sous l'à-pic, ou défier un rival aperçu depuis les crêtes. 

18_11_19_DSC_9551rm

Mais ça nous ne le saurons pas et, comme toujours, c'est tant mieux comme ça.

Belledonne, versant Romanche, lundi 19 novembre 2018, 12h45, 1900m env.